Singapour #1 kaléidoscope de cultures asiatiques 2/2

blogimg_2551

Après vous avoir fait découvrir le quartier de Chinatown, je vous emmène dans le quartier de Little India et le quartier malais de Singapour. Le visage pluriethnique de Singapour m’a un peu rappelé celui de l’île Maurice car la population singapourienne est composée à 75% de Chinois, 14% de Malais, 9% d’Indiens et le reste de la population, 2,5%, est représentée par les Eurasiens, Arabes et par d’autres origines. Du fait de sa diversité, Singapour a 4 langues officielles : l’Anglais, le Mandarin, le Malais et le Tamul (langue indienne).

J’adore ce mélange de cultures qui transparait bien évidemment dans la culture mais également dans l’architecture. Quant aux religions, elles cohabitent dans la plus grande harmonie. A Singapour, les églises, les temples, les synagogues et les mosquées peuvent se trouver dans la même rue ! Pour une française comme moi, ce n’est forcément pas banal de voir cela (surtout étant donné le contexte très compliqué en France ces derniers temps) mais cela  fait un bien fou de voir que c’est possible !

Little India :

On commence par le quartier de Little India qui comme son nom l’indique est le quartier indien. On y trouve un grand nombres de temples de prières et de médiation. J’ai eu l’occasion d’en visiter 2 : le temple Sri Veeramakaliamman et le temple Sri Srinivasa Perumal.

blogdscf5418

Temple Sri Veeramakaliamman

blogimg_2197

le Sri Srinivasa Perumal Temple

blogimg_2196

Lorsqu’on entre dans les temples, on nous prête des saris pour se couvrir les épaules et les jambes. J’avoue que si j’avais pu, je serai bien repartie avec.

blogimg_2198

Little India, c’est un petit bout d’Inde dans les ruelles de Singapour. Bien que Little India soit probablement une version aseptisée de l’Inde véritable (je n’y suis jamais allée), elle garde néanmoins son authenticité et n’en reste pas moins l’un des endroits les plus pittoresque de Singapour. Dans les rues, cela grouille de vie entre le tintement des clochettes de temples, la musique pop à la sauce Bollywood diffusée par des hauts parleurs, les femmes en sari qui s’affairent. Flâner à Little India c’est également un voyage olfactif car dans les rues se mélangent le parfum de l’encens à celui du jasmin, des colliers de fleurs et des épices. Un quartier haut en couleur !

blogimg_2240 blogimg_2205 blogimg_2254

J’ai siroté un délicieux Chai (thé noir sucré mélangé avec un mélange d’épices dans du lait bouillant) dans un petit restaurant et comme vous pouvez le constater, j’étais la seule qui n’était pas indienne, ceci prouve bien que Little India est un quartier authentique où les indiens vivement réellement et non pas un attrape-touristes.

blogdscf5424

Tout comme Chinatown, Little India est une bulle colorée qui m’en a mis plein les mirettes !

blogdscf5431

Residence of Tan Teng Niah

blogdscf5430 blogimg_2222 blogdscf5426 blogdscf5423 blogimg_2231 blogimg_2242

« Vibrante, bruyante, éclatante de mille et une couleurs et de mille et une senteurs, il se dégage de Little India une énergie, une gaieté, une effervescence comme nulle part ailleurs à Singapour. »

Le quartier malais :

Le quartier oriental de Kampong Glam est moins agité que Chinatown ou Little India. Le quartier s’étend à l’ombre de la Grande Mosquée du Sultan. Franchement on se croirait dans Aladdin non ?!

blogimg_2556

la Mosquée du Sultan

blogimg_2558 blogimg_2547

Tout autour de la mosquée on y trouve une multitude d’échoppes colorées à souhait (oui encore) où l’on y vend des lampes orientales des tapis, de l’artisanat, des bijoux traditionnels et plein de petits restos marocains, turcs et libanais où l’on peut fumer tranquillement la chicha. Vraiment dépaysant !

blogimg_2599 blogimg_2559 blogimg_2553 blogimg_2542

J’ai goûté dans une petite boutique-café La Marelle à côté de la mosquée. Cet endroit est à l’image du quartier : coloré et convivial. C’est mignon non ? Il y a même une boutique dans laquelle on peut acheter des objets de la marque La Marelle créée par 2 français. Un endroit surprenant et rempli de poésie.

lamarelle la-marelle2 tea la-marelle

La Marelle – 25 Baghdad Street – SINGAPOUR

A 2 pas de la mosquée se trouve la petite rue étroite de Haji Lane, la rue tendance du quartier qui compte une cinquantaine de boutiques de petits créateurs très sympas ainsi que des restos alternatifs et bars branchés comme le Longplay (4 Haji Lane) où j’ai eu l’occasion de dîner. Non seulement j’ai super bien mangé mais en plus la déco au style industriel est canon et on y écoute de la très bonne musique car le propriétaire a une collection de vinyls impressionnante (plus de 3000). Certains habitués viennent même avec leurs propres vinyls pour les écouter en sirotant un petit cocktail. J’adore l’idée ! Malheureusement le lieu étant trop sombre, je n’ai pas réussi à faire de jolies photos.

blogimg_2451

De grande fresques colorées sont peintes sur les murs de Haji Lane.

blogimg_2453 blogdscf5573 blogimg_2449

Al’ Frank cookies

blogimg_2447 blogdscf5566

J’avais craqué sur cette robe et je me demande encore aujourd’hui, pourquoi est-ce que je ne l’ai pas achetée..

blogdscf5569

Alors avouez, vous avez de plus en plus envie d’aller à Singapour non ?

27 Commentaires

Répondre à aro Annuler la réponse.

Laissez-moi un commentaire, j'adore vous lire